Retour sur ma première grosse nav’!

Mardi dernier, le Pôle Finistère nous proposait une navigation de plus de 24 heures vers l’ouest histoire de s’affronter plus au large.

La météo nous annonçait du vent de sud-est faible, des conditions difficiles pour les neparcours nuitrfs avec des moments sans vent, des bascules, de la houle… tout pour se mettre dans le bain. Ajoutez à cela les 14 adversaires « qui en veulent », les routages, la gestion du sommeil et de sa propre motivation et ça donne une superbe navigation.

13h30 pétantes : départ au près bon plein pour sortir de la Baie de Port-la-Fôret avec un envoi de spi que l’on essayera de faire porter jusqu’à la Chaussée de Sein. Pas si simple car entre les deux il y a la fameuse Baie d’Audierne (dite « la Baie la plus longue du monde »).

Premier passage compliqué où la flotte s’est divisée en deux : les partisans du large pour aller chercher plus de pression et ceux qui misaient plus sur de la route directe voire un peu loffée pour aller chercher une bascule de droite sous la Chaussée. Sauf que dans 7 noeuds de vent moyen et de la grosse houle, on ne va pas toujours où l’on veut. La nuit tombée a vu le vent mollir jusqu’à switcher régulièrement entre spi et génois pour essayer de rester le plus rapide possible. Moment dur pour les nerfs lorsque à chaque vague, les voiles claquent à l’envers, heureusement quelques dauphins sont venus m’accompagner sur un bout de chemin égayant cette longue nuit!

Au passage de la Chaussée, les premiers sont partis au près dans du vent faible pendant que les autres revenaient fort derrière resserrant la flotte. On aurait redonné un nouveau départ à cet endroit-là on aura presque eu le même résultat!

Chamboulement du classement au passage de Sein où nous avons un peu buté dans le courant, c’est Alexis LOISON, le navigateur normand qui tire son épingle du jeu en tirant la barre pour aller s’abriter au-dessus de l’île. Ce choix stratégique lui permet alors de prendre la tête de la flotille et d’y rester jusqu’au bout, bataillant avec Morgan LAGRAVIERE.

Re-traversée de la Baie d’Audierne au près cette fois-ci pendant le lever du jour!

Après Penmarch, nous avons enfin pu renvoyer les spis au largue d’abord puis au vent arrière. L’arrivée aux moutons se fera sous un beau soleil en début d’après-midi.

Bilan de cette nav’ : quatre tentatives de sommeil dont 2 parfaitement réussies, pas de craquage nerveux, pas de problèmes d’électronique, pas de casse, le bateau semble prêt à se lancer sur du plus long et moi aussi!

A bientôt sur l’eau!

Publicités

Un commentaire sur “Retour sur ma première grosse nav’!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s