Solo Basse-Normandie 2015 : résumé

thumb_solo-basse-normandie-2015-36Clap de fin sur la Solo Basse-Normandie avec un résultat qui n’est pas du tout à la hauteur de mes attentes, néanmoins beaucoup de positif ressort de cette toute première régate en solitaire.

Durant tout la durée de l’épreuve, les bateaux étaient équipés de balises de localisation, pour refaire la course, suivez le lien suivant : http://www.solo-bassenormandie.fr/la-carto-solo-bn-2015

Les pontons...

24, c’est le nombre de concurrents qui étaient présents dans le port du Hérel à Granville dès le mercredi pour courir la Solo Basse-Normandie.

24 c’est aussi ma place lors de cette édition de la Solo Basse-Normandie… Sur le papier c’est très décevant, hélas quelques avaries et quelques erreurs stratégiques de ma part ont eu raison de la bonne place que j’occupais sur toute la première partie de la course.

Merci pour tous les messages de soutien que j’ai reçu, ne vous inquiétez pas je ne vais pas déprimer, au contraire, je repars avec encore plus de rage et avec de nouveaux objectifs de travail plus orientés sur la gestion stratégique de ma course.

Capture d’écran 2015-03-27 à 15.40.48

Retour sur la course : C’est à 14H30 tapantes vendredi que le départ a été lancé de Granville pour plus de 200 milles de course dans des conditions très variées. Vent léger sur la ligne de départ agrémenté d’un fort courant. Placée sous la ligne du côté bouée, je décide de virer tôt pour croiser la flotte et partir le plus vite possible vers le large. La flotte qui c’était beaucoup étalée après le départ s’est bien resserrée au niveau de Chausey notamment à cause d’une bascule du vent.

A ce moment-là, je navigue aux côtés de Sébastien Simon, Isabelle Joschke et bien d’autres, et cela se passe plutôt bien car nous sommes classés dans les dix premiers bateaux. Le bord est long jusqu’à la bouée Roche Gautier (située au Nord de l’îles de Bréhat) et avec la bascule de vent nous avons pu envoyer les spis et les bateaux se sont encore plus alignés. C’est à ce moment-là qu’impatiente, je décide de glisser un peu pour créer du latéral avec mes adversaires directs. Grosse erreur stratégique puisque les fichiers de vent s’accordaient pour annoncer une bascule du vent à droite qui ralentira ma progression!

La nuit tombe, toujours sous spi mais avec un vent qui a forcit nous approchons de la bouée Roche Gautier ; cependant, j’avais enregistré la position de la bouée indiquée sur la carte au lieu de celle donnée par la direction de course, hélas elle n’était pas vraiment là où je le pensais ! Elle a été d’autant plus compliquée à contourner qu’elle n’était pas éclairée, coup de bol, je n’ai pas eu à la chercher longtemps car elle est apparue juste devant moi. le minquiers

Nous longeons les Minquiers par le Sud, au portant dans 15 noeuds de vent, le bateau avance bien, le bord est agréable et j’en profite pour préparer le plus petit génois à l’avant car la suite du parcours s’annonce plus rude avec un vent forcissant au fur et à mesure que nous montons vers le Nord.

Une fois les Minquiers contournés, cap au largue serré dans une mer formée pour rejoindre la Basse Jourdan (située dans le Sud-Est de Jersey). Le bateau trace la route avec des surfs à plus de 10 noeuds hélas ça ne va pas durer. Je prends un premier casier, je pars au tas dans la foulée, après quelques gros coups de barre et un choqué de hâle bas pour me mettre travers au vent, je finis par me décrocher. A ce moment-là je me dis juste que c’est pas de bol et que ça peut arriver à tout le monde. Je repars, je reviens sur Martin qui me passe pendant mon arrêt, avec l’intention de le redoubler au vent. Je progresse et vlan, deuxième départ au tas, là ça commence gentiment à me chauffer, je repars deux fois plus motivée… troisième bouée je me dis que le bateau est maudit, quatrième je trépigne sur le pont, cinquième le spi (qui avait déjà une transat, une solitaire dans les pattes entre autres courses) éclate littéralement. Je ramasse le bas, je descends délicatement la têtière en tirant sur les nerfs de chute et d’attaque (même les galons n’ont pas résisté) pour récupérer ma drisse. Le temps de regréer l’autre spi, j’envoie le solent, et les concurrents continuent de me doubler sans trop forcer.

jersey-06Je contourne la Basse Jourdan dernière, dans un gros crachin pour partir au près afin d’attaquer le tour de Jersey. Tout le monde s’accorde à dire que ça a été la portion de parcours la plus inconfortable de la course avec 20-25 noeuds de vent, du clapot fort surtout dans le nord et l’ouest de l’île, du crachin, très peu de visibilité.

La seule partie de l’île que j’ai pu apercevoir dans la matinée entre les gouttes de pluie et les embruns c’est ce phare (sud ouest) mais dans des tons gris-marrons beaucoup moins lumineux!

Après avoir fini de longer la côte ouest, le vent a enfin mollit, le ciel s’est éclairci et j’ai rapidement effectué un « change » pour changer de génois sur le même bord avant la bouées Nord-Ouest des Minquiers. Ce changement de voile m’a permis de revenir fort sur l’avant dernier bateau de la course, un Figaro de la Team Artemis. A tel point que je faisais la bouée sud-ouest Minquiers en un seul bord alors que lui devait virer pour la contourner.

A ce moment-là j’ai appliqué la règle de base, je l’ai chassé pour l’obliger à virer dessous ou à passer derrière… Sauf que un peu fatiguée et pas très concentrée, j’ai fait tellement de zigzags qu’il est passé juste devant, s’est calé à mon vent tranquillement. Là j’avais encore un espoir de glisser devant par en-dessous mais c’était sans compter sur le courant… et oui, c’est bien connu dans ces eaux normandes, il n’y a du courant qu’au niveau des bouées ! Résultat, c’est moi qui ai du faire deux virements pour pouvoir l’enrouler. Sans commentaires.

La suite est longue et un peu monotone, nous enroulons Banchenou pour un long bord de portant vers le Videcoq (entre Granville et Chausey), disons qu’avec le petit spi les sensations n’étaient pas trop au rendez-vous. Inexorablement j’ai vu la flotte s’éloigner un peu plus à chaque moment, d’ailleurs sur le replay c’est flagrant.les solitaires de la Solo Duo Basse Normandie sur le bord de spi vers Videcop

Ensuite nous sommes repartis au près vers Saint-Malo jusqu’ à la bouée d’eaux saines située au Nord du chenal du Grand Jardin pour revenir franchir la ligne d’arrivée à Videcoq de nuit après 31 heures de course.

Plein de bonnes choses ressortent de cette navigation et la plupart de mes objectifs sont atteints :

– finir la course pour valider une première qualification à la Solitaire

– valider toute les modifications techniques qui ont été apportées au bateau pendant l’hiver

– vérifier si je tiens sur la durée et si j’arrive à me caler des temps de sommeil ou de récupération sans trop altérer la marche du bateau

– réussir à faire marcher le bateau correctement dans toutes les conditions

La victoire de Yann Eliès

Photo du podium 2015

Un grand bravo à Yann Eliès grand vainqueur de l’épreuve à quelques secondes devant Charlie DALIN qui se sera battu pendant tout le dernier bord de spi (et avant aussi!) pour essayer d’arracher la victoire.

Merci à tous mes partenaires et au Yacht Club de Granville qui a su rebondir malgré des conditions difficiles et qui nous a offert un parcours très intéressant.

Et bien sûr un grand merci à Henri BACCHINI représentant de la FFV, Sylvain DUPRAY directeur de la Société des Régates du Havre, la DRJSCS de Basse-Normandie et la Région Basse-Normandie bien entendu, tous présents lors de la présentation de mon projet et de la signature officielle de ma Convention d’Insertion Professionnelle qui me permet d’allier vie professionnelle et vie sportive.

Conférence de presse

Publicités

Un commentaire sur “Solo Basse-Normandie 2015 : résumé

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s