Retour sur ce palpitant tour des îles!

Suite aux deux premiers jours de course inshore, le bilan était mitigé : manque de lucidité sur les placements, manoeuvres moyennes, problèmes de lisbilité du parcours…

17242544185_24680fccb8_o

Les objectifs que je m’étais fixés pour la grande course : 

– arrêter d’attendre que le tacticien me livre son projet et m’atteler à préparer la navigation de sorte d’être capable de prendre les bonnes décisions au bon moment

– mon meilleur ennemi c’est moi-même : ne pas douter et ne pas remettre ses choix en question.

– être dans le match dès le départ

– ne pas être fainéante sur les réglages, ballasts, matossage…

– caler les moments de sommeil de manière réfléchie sans nuire à la performance, et pour trois jours de course

– donner le maximum bien sûr

17244283501_43622da649_o

Un départ canon : bien sur la ligne (au point qu’à dix secondes je longeais la ligne sur les portières pour ne pas griller!) placée à gauche pour attraper la pression, le bord de près s’est super bien déroulé. Cadre gauche, très léger hors cadre à cause du courant pour une arrivée « full speed bâbord » (Marc Bouet aurait été fier!) à la bouée au vent, il n’y avait plus qu’à trouver un trou pour virer et prendre le train vers port Bourgenay.

Ce genre d’approche n’est pas ma tasse de thé, après je mets toujours du temps à envoyer le spi. Mais cette fois-ci, consciente de ce léger handicap, je reste haute, fais bien attention à ma trajectoire, pas question de me faire marcher dessus. J’envoies le spi et ajuste ma trajectoire.16623897394_0fc69499eb_o

Mes camarades de jeu, Cercle vert (Gildas MROVAN) un peu devant à droite et Bretagne Crédit Mutuel Espoir (Sébastien SIMON) un peu devant à gauche. Objectif : placement tout en jouant sur les petites évolutions du vent. Je préfère rester plutôt à droite de la flotte pour la pression. Cependant, à partir de Port Bourgenay la flotte se divise en deux, une partie à la côte qui se protège du courant et une partie au large qui cherche la pression. Rapidement on se rend compte que ça gagne à la côte, en même temps, ce paquet aura plus le courant dans le nez entre l’île de Ré et la côte, l’écart n’est pas très important donc je ne m’alarme pas trop. J’aborde l’île de Ré avec Groupe FIVA (Alexis LOISON) et on ne se quittera plus jusqu’au pont !

17230471476_0b32c65d52_o

Arrivée au pont, la flotte se tasse, j’enroule en bonne position, les manoeuvres s’enchaînent parfaitement, le placement est bon je suis devant mon paquet. S’ensuit un bord de reeching (près ouvert sur le même bord) jusqu’aux bouées Marie Anne et Chauveau. A partir de là c’est la course à l’île de ré. Objectf : aller au raz de la côte pour se protéger du courant, on entre dans le vif du sujet, tous les skippers enchaînent les virements pour rester entre 7 et 3 mètres de fond. C’est physique mais extrêmement motivant. Alexis me passe, je joue un peu avec SMA (Paul MEILHAT) qui finit aussi par me passer puis je tiens Safran (Morgan LAGRAVIERE) jusqu’au nord ouest de l’île. Il me double sur un dernier coup plus à droite que toute la flotte. Arrivez là, la flotte décroche de la côte pour rejoindre la bouée d’atterrissage du Pertuis d’Antioche (que l’on ne trouvera jamais d’ailleurs!) située au large avant de faire route vers Belle Ile.

C’est la tombée de la nuit, le vent accompagne le mouvement et se casse la figure aussi. Encore une fois la flotte se retasse dans les petits airs. Ce bord est assez dur, rester rapide, essayer d’aller vers les risées, seulement avec la nuit on perd vite nos repères, heureusement il reste l’AIS pour essayer de localiser les zones de vent grâce à l’observation des vitesses des adversaires. Là je ne retourne pas à droite et pourtant je sentais bien que la pression rentrait plus par là bas , cependant on annonçait une bascule de vent à gauche…Dilemme!

Tant bien que mal on enroule la bouée. Mon leitmotiv pour cette nuit : gagner vers le nord et rester au large par rapport à la flotte pour attraper les pressions qui doivent rentrer par l’ouest et avec de la gauche. Le bord est long, très long, je me pose des questions sur ma stratégie mais ne moufte pas, en vérifiant sur la carte, je garde confiance en me disant qu’entre l’île d’Yeu et la côte ils auront le courant dans le nez et le dévent de l’île. Cette option paye encore plus que prévu, je n’avais pas vu que nous étions si peu à l’avoir choisie ! (cf communiqué de presse :  http://www.solomaitrecoq.com/#!Communiqué-de-Presse-le-tour-des-îles/c1cze/553a73fa0cf2731334ef587d)17068615588_8262d85ae4_o

A partir de là quand la flotte se rejoint je suis classée dixième, juste devant Macif (Charlie DALIN) et SMA (Paul MEILHAT) sont juste devant moi et je m’efforce de tout faire pour ne pas décrocher. Le long de Belle île vers le phare des Birvideaux je parviens même à me rapprocher de Paul. Après le phare, je me lance, je décide de décrocher d’eux deux pour aller chercher plus de pressions à gauche. Je prend un petit risque par rapport au courant et à la bascule de droite attendu, cependant je suis confiante, les conditions sont idéales et le bateau avance super bien dans ces petits airs. Au pire je me dis que je pourrais toujours retourner m’abriter du courant à la côte et profiter d’une petite déviation du vent du à l’île. J’y retourne avant eux et à l’ouest de l’île, avant de partir vers l’île d’Yeu, l’écart s’est encore resserré. Je suis dans le match et super contente.

11160619_10206571779511314_4106471068610762186_oC’est là que les choses se corsent, stratégiquement je suis un peu moins lucide (à l’atterrissage sur l’île j’enchaîne deux trois sommeils de 20 minutes parce que je ne tenais plus!), la flotte revient par derrière avec quelques clients à mes trousses (Morgan LAGRAVIERE, Alexis…c’est le moment où mes genoux commencent à trembler :)). Le vent étant quasiment du même secteur qu’au premier passage, je me dis que le même coup peut marcher, malgré un courant plus favorable à l’intérieur (et accessoirement la route directe et la bascule du vent à droite… heumheum, finalement il y avait pas mal d’arguments dans ce sens!)… Certains premiers passent aussi au large ce qui me conforte dans mon choix. Ma certitude va en prendre un coup lorsque je commence à lutter contre le courant!! Mais tant pis, le choix est fait, je m’y tiens.

Au final, je recule d’une dizaine de places, c’est dur pour le moral, j’ai Crédit Mutuel Performance (Corentin HOREAU) juste derrière, ce qui me remotive pour la fin, pas question de perdre des places bêtement en plus. J’arrive au contact avec Ovimpex (Martin LEPAPE) aux petite barges juste avant l’arrivée, je tiens bon et finis 23ème.17058138950_7996ef3199_o

L’accueil au ponton est incroyable, les félicitations pleuvent pour les trois quarts de la course, ça me réconforte! Je suis ravie de ma course, un grand merci à tous pour vos encouragements et vos petits mots!

Le bilan de ces trois jours de navigation est très positif, le bateau est prêt (hormis un safran qui a du jeu et qui couine!), j’arrive à faire marcher le bateau, je fais beaucoup moins d’erreurs techniques même si je ne suis pas encore à 100%!

Un grand bravo à Xavier MACAIRE – skipper Hérault pour sa victoire sur sa grande course, Yann ELIES – Queguiner pour le général

A suivre un mois de mai ultra chargé : convoyage, Grand Prix Guyader en J80 le weekend prochain, Solo Concarneau si je me sens en forme, Grand Prix de l’Ecole Navale en J80 et ensuite direction Bordeaux pour la Solitaire (avis aux amateurs pour le convoyage d’ailleurs, plus on est de fous plus on rit!!)

Point KissKissBankBank : grosse progression pendant la course, merci beaucoup à Aymeric DORMEAU et l’équipe Newton Expertise, Agnès et Thomas STRYPSTEEN, Christophe PALLUAT DE BESSET, Philippe LE PAPE et toute la famille CAMEBOURG (Annie et Jean-Paul, Sarah Bastient et Joris)! Nous en sommes à 58% de l’objectif soit 2035 € pour 3500 €!

Publicités

Un commentaire sur “Retour sur ce palpitant tour des îles!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s