Solo Maître Coq : et pourtant…

Et pourtant techniquement, nous avions mis toutes les chances de notre côté avec Clairette en demandant à Jimmy LE BAUT de préparer nos bateaux pour cette épreuve.
Après que Big ship ait réalisé la révision moteur et changé quelques pièces rincées, après que TEEM ait fait le grand nettoyage dans les tableaux électriques (près de 4-5kg) de fils en moins, le remplacement de quelques boîtiers électroniques hors d’âge, après que ROM ARRANGE ait configuré mon nouvel ordi de navigation et remis de nouvelles cartes, ait configuré de nouveau l’ipad en écran déporté indispensable aux phases de contact avec les cailloux…Cette régate je la ressens globalement comme un « échec ». Echec sur lequel il va falloir rebondir très vite !

12970800_1283746531655448_3313697629051399577_oQue ce soit sur les petits parcours techniques pour lesquels je n’ai pas réussi à réaliser un seul bon départ malgré des plans très clairs et qui se sont révélés bons en regardant les gars de devant les réaliser correctement 😉
Ou bien dans la grande course où malgré un bon départ, mon premier choix stratégique d’aller m’abriter à la côte pour avoir moins de courant et bénéficier de l’accélération du vent et d’une rotation favorable, n’aura pas suffit. La bascule annoncée est arrivée vite, et par le large et a permis aux premiers de s’envoler pour toujours. Il ne me restait qu’à prendre le train en retard derrière la flotte. 16ème au premier passage sous le pont de lîle de ré, je réussi à remonter 10ème dans la nuit en slalomant dans les petits airs au portant. Je recolle Corentin DOUGUET et me dit optimiste, c’est bon, je ne le lâche plus, c’est un super comparatif de vitesse on va grapiller les places une à une et côte à côte. Malheureusement, c’est aussi le moment où je n’ai plus trop le choix de caler une petite sieste. ERREUR ; il n’a jamais atteint la sonnerie, je me réveille en pleine forme… mais Coco a disparu… je suis encore devant les deux anglais doublés précédemment mais Sofinther a disparu. Coup dur. Relativisons, c’est arrivé même aux meilleurs et certains on finit dans les cailloux à cause de ce genre de défaut !
On ne lâche pas pour autant, on affale le spi, on renvoit, la nuit et le vent se jouent de nous. Au petit matin il faut réfléchir à l’atterrissage sur Belle Ile contre courant. Quel côté choisir ? On bute dans le courant puis on redémarre. Je prends l’option île et j’oublie de passer une bouée, persuadée que l’un de mes concurrents précédent est aussi passé par là ! Heureusement, Aymeric me le signale rapidement, je refais le tour et cela ne me coûte pas cher. Le long de Belle île déjà on matche avec Claire PRUVOT et Arthur LE VAILLANT ; c’est à celui qui va le plus à côte chercher les effets de site. La délivrance arrive aux Birvideaux, point le plus nord de cette course. Peu de temps après l’avoir contourné, nous envoyons le spi pour une soirée de surfs endiablés sous de magnifiques couleurs !  https://youtu.be/gHPnnm0kenc
Et cela dure, dure, dure tellement que j’arrive seulement à caler une ou deux siestes près de l’île d’Yeu. La descente se prolonge jusqu’à Oléron et là, c’est le derby féminin normand qui démarre. Pendant la remontée vers Ré, Claire me double, sous le pont on est à la queue leu leu, à la sortie de l’île de ré un petit coup de droite me permet presque de la dépasser, mais c’est sans compter sur son âme de match raceuse, elle loffe juste devant moi à la limite des cailloux de la pointe du grouin du cou,me laissant comme seul échappatoire le fait de passer derrière puis de virer… pointe du grouin du couJe perds du terrain. Le vent est plus instable que jamais, il passe de 16 à 8 noeuds comme bon lui semble et bascule entre le nord et l’ouest. Ca n’arrête pas, on borde, on choque, on prend du pattaras, on le relâche, suivre chaque évolution pour grapiller la moindre petite longueur. Jusque dans la baie des Sables c’est la même chose, chacune exploite les bascules qui lui tombent dessus. Dans la baie une régate de lasers est en cours. Tentant le tout pour le tout, je retourne une dernière fois à droite, au ras de leur bouée causant peut être quelques frayeurs aux entraîneurs et je repasse devant, de quelques secondes. Toujours sans avoir pu dormir…
13002411_1289341364429298_5048894278135956657_oAlors déçue oui, forcément par le résultat sur le papier. Je termine 15ème de cette grande course, 15ème du général, régulière mais pas au niveau de mes attentes. Cependant elle se rapprochait franchement sérieusement d’une étape de la solitaire, avec les mêmes problématiques, les mêmes erreurs qui guettent, la même ténacité de tous les concurrents et le constat est que je peux aller vite, et la vitesse est la toute première clef qui ouvre les portes vers la tête de flotte. Reste à trouver les autres !
Quelques leçons tout de même à retenir :
1/ réussir à se détacher des problèmes liés à la gestion de projet et SURTOUT ne pas répondre au téléphone quand on te demande de faire de la compta 2015 pendant une heure en conférence audio la veille de la grande course !
2/ mettre le paquet sur la préparation des premières heures et arrêter de penser que comme ça va être foireux il y aura moyen de se refaire.
3/ la HARGNE !! c’est sans doute ce qui m’aura le plus manqué tout au long de cette semaine.

Pour finir sur une note positive ; un très très grand bravo à l’organisation sans faille! Merci Nicolas, Guillaume, Vanessa et Laure ; à toute l’équipe de bénévoles, d’arbitres et du comité de course. Pour la seconde année le format semble avoir séduit tout le monde, de plus dans des conditions géniales. Continuez à porter cet événement il en vaut vraiment la peine !
La suite : le retour sur mes terres normandes, enfin !! avec la Solo Normandie qui nous amènera de Granville (où j’ai débuté la voile) au Havre (où je vis à présent quand je ne suis pas à Port La Forêt) ! Une course passionnante sous les nouvelles couleurs de la Normandie à découvrir très prochainement…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s