Révolution aux IFMR 2016

IFMR = Internationaux de France de Match Race, Championnat de France Elite de Match Race.

Les IFMR eimagest le match race en général ça se court comme une sorte de tournoi. Une première phase durant laquelle tout le monde rencontre tout le monde, puis des quarts de finale (en 3 matchs gagnants), les demies-finales (en 3 matchs gagnants et enfin les finales (en 3 matchs gagnants).

Cette année ce n’était pas gagné pour nous, cela faisait deux ans que nous demandions à être invités sans réponse positive. Cette année, après quelques bons résultats à l’international et quelques défections plus tard nous avons enfin notre entrée !

Après la Solitaire Bompard Le Figaro et le Tour de France à la Voile, nous étions chauds bouillants pour participer à cette édition si particulière puisque le club organisateur l’APCC a fait le choix audacieux et judicieux d’un nouveau support : le COD25. Faisant des IFMR la première épreuve française de Match Race qui se court sur multi-coque !

Multi-coque sur lequel il faut naviguer à 4. La team Co-Pilotes by Normandy Elite Team était composée de : Maxime MESNIL à la barre, Eric LE JOLIFF aux réglages, moi-même à la GV-tactique et nous avons été renforcé par Malo BESSEC à l’avant. Une belle valeur ajoutée à notre équipage ce malouèche car sans doute le plus expérimenté d’entre nous sur multi…13886327_10153631797287413_144393680906375023_n

Programme : entraînement le mercredi : deux heures pour apprendre à gréer le bateau, découvrir les petits systèmes (dont beaucoup ont été pipés sur l’équipage de Monin… merci Steeve ;), les marquages ; définir les positionnements et les rôles sur le bateau ; et une grosse partie préparation des départs puisque que comme sur le TFVoile, les départs travers au vent sont la clef vers les premières places.

Petite vidéo 360° à bord du Cod25 skippé par Loïck PEYRON

Phase 1 : qualification pour les quarts de finales en course en flotte en poules de 5. Après des départs mitigés et très variables en Diam 24 sur le TFV, Maxime nous sort le grand jeu et enchaîne les bons départs ! Les qualification se déroulent très bien, nous sommes bons sur les départs, rapides, pas trop de faute de placement… et en plus on prend notre pied sur ce nouveau support ! voir une des vidéos de manche à 5

BB-IFMR-2016-Jeudi-1Résultats des qualifications : 

  1. Monnin (SUI)
  2. Mesnil
  3. Iehl
  4. Peyron
  5. Follin
  6. Rhimbault
  7. Quiroga
  8. Mettraux (SUI)
  9. Medinger
  10. Bendon (IRL)

Phase 1 bis : les repêches : du 7 au 10 les gars se rencontrent et ce sont Bendon et Mettraux qui obtiennent leurs qualifications pour les 1/4.

Phase 2-Vendredi : quarts de finale : cette seconde place nous permet de choisir après Monnin notre adversaire pour les 1/4. Monnin choisi Bendon, nous prenons Nelson METTRAUX. IEHL choisi de son côté Pierre RHIMBAULT et il reste donc FOLLIN pour PEYRON.

Contre Mettraux, une meilleure maîtrise du support et de ce type de départ nous permet de gagner 3-0 mais pas sans quelques suées ni quelques mises sous pression. Direction les demies-finales. De son côté Eric MONNIN fait de même contre BENDON alors que ça se bat un peu plus du côté des deux autres 1/4.

Phase 3-Vendredi (1 match) : Demies-Finales. Le vainqueur des qualifications choisi son adversaire et Monnin par élimination nous choisi. Pourquoi nous ? sans doute parce que nous sommes les moins terrifiants 😉 entre l’enfant de la Baie de Pornichet (Damien IEHL) habitué des IFMR, accompagné sur son équipage par 3 jeunes qui ont les crocs et qui viennent de remporter haut la main le TFVoile 2016 ; & l' »ancien » de la Baie de Pornichet (Loïck PEYRON) que l’on ne présente plus et qui est de loin le plus expérimenté de nous tous sur ce support. Aussi accompagné par des équipiers expérimentés et qui n’en veulent dont Corentin HOREAU.

A la sortie des quarts de finale, le PRO prend la décision d’envoyer juste un match par demie afin d’avoir un résultat au cas où les conditions faibles prévues le lendemain ne nous empêchent de nous départager.

Pour nous qui ressortons d’une journée à 100%, ce match peut valoir bien plus que ce qu’il en à l’air. C’est parti, Monnin part devant, nous ne sommes pas loin derrière. Nous enroulons la bouée au milieu de parcours et enchaînons avec un demi portant. Nous empannons en même temps, nous légèrement au vent et nous touchons la pression un peu avant, nous permettant de réduire la distance avec notre adversaire. Sous le vent, il est toujours devant, au vent il prend la bouée de gauche et nous prenons la droite persuadés de toucher de nouveau la pression plus vite. C’est ce qui se passe, nous allons plus vite et nous finissons très très serrés mais devant. Claqués mais heureux, on a fait le taf. Direction repas/repos pour demain !

Phases 3 et 4-samedi : le vent tarde à se lever mais fini par venir quand même.

Premier match du jour toujours contre Monnin pour les 1/2, il est devant, il ne fait pas d’erreur, il gagne. Nous nous sentons un peu moins à l’aise, moins fluide en manoeuvre. Pour couronner le tout, le vent nous pose quelques soucis de choix de voile. Quand il est suffisamment faible, les bords de portant et de près se font sous gennaker. Quand il forci, nous mettons le foc au près et le gennaker au portant. Après quelques observations, nous voyons que le bas du parcours est moins venté, qu’il faudrait mettre le gennaker et que le haut commence à se remplir suffisamment pour se poser la question de mettre le foc. Nous prenons la décision de porter le gennaker tout le temps.

Top départ : Maxime arrive à coller deux pénalités à Eric, youpi !! Le suisse a pour obligation de se mettre deux longueurs derrière nous pour annuler ses pénalités. Premier portant nous restons devant, les deux bateaux enroulent la même bouée ce qui nous conforte dans notre choix. Nous sous gennaker et le foc est encore en l’air au cas où. Au moment où nous décidons de l’affaler avant le virement, Monnin lui fait le choix d’envoyer le foc pour changer de voile d’avant dans son prochain virement. Nous virons plus tôt que lui, et le fait de ne pas avoir les mêmes voiles crée naturellement un différentiel difficile à juger. Nous sommes plus vite plus bas. Il nous reste un virement à faire pour attraper la bouée de droite au vent et pour nous échapper ; on prend un peu de gras, on lance le virement… et malheureusement le gennaker ne se déroule pas. Monnin nous shoote, nous devons abattre en grand, je demande à Malo d’envoyer le foc pour changer de voile dans la manoeuvre car nous ne faisons plus la bouée au vent, Max veut le contraire, c’est le chantier à bord… Monnin s’envole et gagne.

4ème match des demies : Monin gagne, gagne donc les demies 3-1 et retrouvera en finale contre Iehl qui bat Peyron 3-2.NI_772303_1470586259_1470586268_550

Finale et petite finale : notre adversaire de la petite finale : Loïck PEYRON, hahaha, ça se joue en deux matchs gagnants, on est archi… pas sereins. L’ambiance à bord est un peu tendue, on défini ensemble un postulat de base : on s’est vraiment éclaté, on a plus qu’à profiter, si on nous avait vendu ça mercredi on aurait signé !

Match 1 : il gagne, match 2 on l’agresse avant l’arrivée, pas de pénalité, il gagne…

Fin d’une super régate, c’est bien la première fois que les éliminés des premières phases sont trop dégoûtés tellement ils auraient souhaité continuer essayer les supports plus rapides et plus funs que tout ce que nous avons essayé avant.

Une superbe organisation avec une estrade sur la digue pour permettre aux passants de suivre les matchs, un commentateur qui met le feu, un live en direct… Rien à dire si ce n’est un grand merci à l’APCC (personnel et bénévoles), aux umpires, à Eurest pour la partie gastronomique, à nos adversaires et aux vainqueurs (Monnin) avec qui nous avons pu partager pendant les phases de pause, et à la FFV qui nous a invité et nous a aussi aidé financièrement que cet épreuve. Nous terminons 4èmes et convaincus, vivement l’édition 2017 !

Ci dessous quelques articles :

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s